Communauté

A la rencontre de Dwayne Iserief, cofondateur d’Uptale et résident à Station F

Le 17 avril 2019, par Anaëlle Gautier

Cet article a été initialement publié sur Medium le 7 décembre 2017.

Nous vous emmenons à la rencontre d'un résident de Station F, qui est aussi utilisateur de Qonto : Dwayne Iserief, co-fondateur d’Uptale.

Le salariat ? Pas pour lui, merci.

Dwayne n’a jamais été salarié, et il s’en porte plus que bien ! 😄 A peine diplômé de ses études de commerce, il s’est lancé dans l’entrepreneuriat. Il a créé une agence de communication créative avec un ami, LOUIS CREATIVE WORKSHOP. Ils l’ont dirigée pendant 5 ans, avant que son associé ne devienne artiste à part entière.

Dwayne a donc décidé de se lancer dans une nouvelle expérience. L’idée d’intégrer une entreprise déjà existante ne l’a pas vraiment effleurée, c’était une évidence pour lui de poursuivre son parcours entrepreneurial.

“Je pense que je serais frustré si je devais aller travailler dans une entreprise en tant que salarié. Etre entrepreneur, cela m’apporte un sentiment de liberté immense, dont il ne serait plus possible de me passer.

Bien sûr, tu as des responsabilités importantes et tu ne peux pas faire complètement ce que tu veux, quand tu le veux. Mais tu n’as jamais personne qui te dit ce que tu dois faire, dans ta tête, tu es libre !”

Avec David et Sébastien, deux amis issus de Microsoft, ils débutent leurs réflexions, en ayant une idée fixe en tête : proposer un produit et non un service. La réalité virtuelle retient leur attention et ils se rendent à Laval Virtual, le plus grand salon français sur le sujet. Ils en ressortent avec plein d’idées … toutes plus ou moins loufoques. 😅 Ils les abandonnent une par une car ils souhaitent proposer un produit avec une utilité réelle, pas simplement un gadget.

Les germes d’Uptale vont venir d’ailleurs : Aurélie, l’une de leurs amies, leur parle d’une problématique que rencontre le grand groupe pour lequel elle travaille (#girlpower 😛). Axa est à la recherche d’une solution pour immerger l’équipe du siège au sein d’une des agences du groupe pour qu’elle ait une meilleure compréhension du terrain.

Il y a un vrai besoin pour une solution simple, qui ne soit pas complexe d’un point de vue logistique et qui puisse être répétée. Uptale est né ! Dwayne et ses 3 cofondateurs décident de lancer leur startup Edtech spécialisée en Immersive learning, c’est-à-dire favorisant l’apprentissage dans un environnement 360° et en réalité virtuelle.

En mettant à disposition une solution qui utilise les moyens technologiques les plus avancés, ils facilitent l’apprentissage, permettant à des apprenants de se sentir “dans la peau de”, de développer l’empathie, de se téléporter dans des lieux difficiles d’accès, tout cela à partir de vidéos et photos 360° rendues interactives.

Elles s’accompagnent d’une plateforme auteur SaaS unique qui permet aux professeurs et aux formateurs de transformer leurs contenus 360° en parcours pédagogiques et ludiques.

Créée officiellement en septembre 2017, Uptale est aujourd’hui en forte croissance et compte parmi ses clients des entreprises du CAC 40, de nombreux organismes de formation et acteurs de l’éducation. Elle a par ailleurs été sélectionnée parmi des milliers de startups pour intégrer la première promotion du Founders Program de Station F ! 🚀

L’association ? Avec des amis, ou rien !

Comme me le disait déjà Raphaël, cofondateur de Hangers dans son portrait, pour Dwayne, il n’était pas envisageable de s’associer avec des personnes qu’il ne connaissait pas bien.

Pour lui, leur équipe de 4 fondateurs, dont certains disent qu’elle est trop fournie, est au contraire parfaite car elle regroupe toutes les compétences dont ils avaient besoin pour lancer Uptale !

“Alors que de nombreuses startups ont du mal à recruter des profils tech à leur démarrage, nous avons deux lead développeurs issus de Microsoft parmi les fondateurs ! Aurélie apporte la “caution” grand groupe, et de mon côté je suis le businessman — serial entrepreneur de l’équipe.

Au-delà de notre complémentarité, nous partageons surtout les mêmes valeurs, ce qui est absolument central pour avancer.”

Bien sûr, s’associer avec des amis ne veut pas dire qu’il n’y a pas de sujets qui fâchent. Mais Dwayne considère qu’il est plus facile d’en parler et de surmonter ces difficultés avec des personnes qu’il connaît déjà bien.

Station F ? Un vrai accélérateur !

Uptale est hébergé et accompagné à Station F depuis plus de 5 mois. Et cela a représenté un vrai plus pour eux dans leurs premiers pas.

“Nous sommes une toute jeune startup, nous avons officiellement créé la société en septembre de cette année. Intégrer Station F nous a notamment permis de bénéficier de beaucoup de communication. Nous avons été cités dans de nombreux articles grâce à la nouveauté et l’unicité du lieu, ce qui est une super aide au démarrage !

Et ce n’est pas compliqué de convaincre nos clients de venir nous voir. Tout le monde veut découvrir cet espace dont ils ont tant entendu parler !”

A cela s’ajoute un réseau non négligeable, le campus rassemblant sous un même toit de nombreuses startups, mais aussi des investisseurs et autres partenaires (institutionnels …). Des guildes sont organisées entre les startups pour que celles-ci s’entraident, avec des réunions mensuelles.

Qonto ? Un outil indispensable pour les startups !

Avant même que nous ayons mis en place notre partenariat avec Station F, certains de leurs résidents étaient déjà de fidèles utilisateurs de Qonto, comme Uptale. 💪

Pour Dwayne, c’est un vrai changement par rapport à son expérience bancaire pour sa première entreprise !

“Je suis ravi de Qonto, enfin un service bancaire qui parle le langage des startups !

Avant, la banque, c’était le banquier qui dit systématiquement : “Je suis désolé, mais ça ce n’est pas possible monsieur”.

Prenons un exemple tout simple : avoir accès à ses relevés bancaires au-delà de 3 mois. J’avais fait la demande à ma banque traditionnelle. Non seulement il a fallu payer des frais supplémentaires pour les obtenir, mais en plus c’est envoyé par courrier. De quoi perdre la tête !”

Merci Dwayne pour cet entretien ! Vous pouvez retrouver tous les portraits de nos utilisateurs ici.

Nous continuons à aller à leur rencontre pour vous faire partager leurs histoires. Pour n’en manquer aucune, vous pouvez suivre Qonto sur nos réseaux : FacebookTwitterLinkedin et Instagram.

A bientôt !

D'autres articles pourraient vous intéresser