Business

5 conseils d’Oussama Ammar aux startups pour gérer leur cash et leur finance

Le 17 avril 2019 par Qonto
Oussama Amar The Family

Cet article a été initialement publié sur Medium le 23 novembre 2016.

Comment bien gérer son cash et sa finance sans pour autant être distrait du vrai objectif de sa startup (construire LE produit et LA meilleure expérience client possible) ?

Nous avons interrogé Oussama Ammar, co-fondateur de The Family (que l’on ne présente plus, le Y Combinator de l’Europe), qui a conseillé et investi dans des centaines de startups, dont Menu Next DoorMerci HandyTrusk ou encore Algolia.

1 - Suivez les bons indicateurs

Construisez votre tableau de bord, et suivez votre “cash position” au moins une fois par semaine. Regardez :

  • Le “cash-burn” : combien d’argent en moins sur votre compte bancaire chaque semaine ? Chaque mois ?
    Faites des prévisions de cashflows précises pour les prochains mois, en intégrant le “cash-in” (combien et quand serez-vous payé (clients, subventions, prêts, etc.) ?) et le “cash out” (dépenses et investissements). Quelles sont les dépenses que vous pouvez arrêter facilement (marketing, events) versus celles qui sont fixes (loyers, serveurs) ?
  • Votre “date de mort” : en fonction de votre “runway” (i.e., l’argent qu’il vous reste) et votre rythme de “cash-burn” (i.e., l’argent que vous dépensez), vous pouvez calculer le temps qu’il vous reste avant de mettre la clef sous la porte (un outil utile pour le calculer : http://growth.tlb.org/, très important notamment avant le “product/ market fit”

Avant le “product/market fit”

  • Un business plan est inutile : les cashflows sont imprédictibles pour les très jeunes startups. Si vous avez besoin de lever des fonds, faites simplement un budget expliquant comment vous dépenserez l’argent et vos objectifs.
  • Votre “date de mort” doit être votre obsession

Après le “product/market fit”

  • Quel est votre business plan ? Félicitations, vous avez un produit et un marché. Maintenant construisez vos projections sur la base des données passées : revenus, coûts, capex, opex… Soyez optimiste, c’est votre rôle :)

2 - Soyez “cash efficient”

Maximisez le retour sur investissement de chaque euro dépensé.

Avant le “product/market fit” : bootstrappez !

  • Gagnez de l’argent ! Si vous trouvez un moyen de générer des revenus rapidement, cela pourra financer le développement de votre produit sans que vous ayez à lever des fonds trop rapidement. Ceci dit, faites attention à ne pas devenir un “consultant”, restez concentré sur votre produit et votre marché.
  • Soyez créatifs ! Sans budget, vous serez forcé d’utiliser votre imagination pour résoudre des problèmes.

Après le “product/market fit”: dépensez raisonnablement !

  • Ne tombez pas dans l’écueil des startups qui se mettent à dépenser de manière déraisonnée juste après leur levée.
  • Construisez votre armure de guerre : les VCs divergent sur la proportion de cash qui doit être gardée par les startups comme “matelas”, et cela dépend beaucoup du contexte. Mais gardez en tête que ce matelas est nécessaire.

3 - Gérez votre BFR (Besoin en Fonds de Roulement)

Avant le “product/market fit”

  • Optimisez votre pouvoir de négociation : payez tard, faites vous payer sans attendre, vendez cher, payez à un prix bas.
  • Payez sur conditions futures : votre cash est très précieux à ce stade. N’hésitez pas à payer sous conditions futures (post-levée, par exemple), pour pouvoir utiliser votre argent pour développer votre produit.

Après le “product/market fit”

  • Optimisez votre pouvoir de négociation : idéalement, votre “business model” vous permet de collecter les paiements de vos clients, avant même de payer vos fournisseurs. Renégociez vos contrats dès que vous avez atteint une taille suffisante.

4 - Soyez le maître du Timing

Le timing est l’indicateur le plus critique en ce qui concerne le cash et la finance. Ne vous trompez pas sur ce point, ou cela peut être fatal.

  • Générez des revenus rapidement pour être “ramen-profitable”
    Être “ramen-profitable” c’est générer suffisamment de revenus pour couvrir les frais de la vie quotidienne des fondateurs. Cela vous permet d’attendre avant de lever des fonds et d’être dans une meilleure posture de négociation vis à vis des investisseurs.
  • Sachez arbitrer “temps/argent”
    Le temps est votre ressource principale en tant qu’entrepreneur. Si dépenser un peu vous fait gagner beaucoup de temps, n’hésitez pas à le faire. Externalisez les tâches répétitives et sans valeur ajoutée.

"J’ai vu trop de startups perdre un temps fou à gérer de l’administratif, avec des outils inadaptés."

5 - Trouvez les services qui sauront vous comprendre

Il existe aujourd’hui beaucoup d’outils qui permettent de simplifier la vie des fondateurs sur ce point là, et d’être plus “time” et “cost-efficient”.

  • Payfit automatise la paie des employés (déclarations sociales, fiches de paie) ;
  • Qonto permet d’obtenir un compte courant et des cartes Mastercard, en ligne, en quelques minutes, et de gérer les dépenses au sein de l’équipe ;
  • Fred de la Compta propose un service d’expertise comptable ‘on-demand’, en ligne.

D'autres articles pourraient vous intéresser