Le 26 avril 2019 par Qonto

La création de start-up en 5 points

Vous souhaitez créer votre start-up mais ne savez pas comment procéder ? Plusieurs étapes doivent être franchies avant de créer sa société.

Tout le monde possède en lui un esprit entrepreneurial. On a tous eu une idée en tête un jour ou l’autre, sortant un peu du lot, en pensant que cela pourrait fonctionner. Certains tardent à se lancer, voire abandonnent, et d’autres se décident à franchir le cap. A l’heure actuelle, créer une société peut se révéler être une affaire juteuse, notamment s’il s’agit d’une start-up. En effet, ces dernières années, la France a vu son nombre de start-up se multiplier sur le territoire. Cela s’est confirmé avec l’ouverture de Station F dans le XIIIe arrondissement de Paris en 2017. Il s’agit tout simplement du plus grand incubateur de start-up au monde !

Vous souhaitez créer votre start-up mais ne savez pas comment procéder ? Legalvision vous dit tout ce qu’il faut savoir, étape par étape, pour la bonne réalisation de votre projet.

1ère étape : Réfléchir à l’idée, la particularité de votre start-up

L’histoire nous a appris que les meilleures idées sortent d’un garage. Si vous n’avez pas de garage, pas de panique : votre idée peut très bien fonctionner si elle est mûrement réfléchie et sortie de votre esprit pour la concrétiser auprès du public.

Il faut aussi bien avoir conscience de ce qu’est une start-up : la start-up, c’est cette jeune entreprise innovante, qui évolue généralement dans le secteur des nouvelles technologies qu’on connait également sous le sigle NTIC. L’élément innovant est le noyau central de la définition de start-up. C’est ainsi que Snapchat alors jeune start-up a connu un succès fulgurant, ou encore WhatsApp et son système de messagerie.

Votre idée de création, vous la trouverez dans votre vie personnelle, que ce soit par passion, ou une profession qui vous permet, par votre expérience, de développer votre start-up. Elle peut également être d’origine externe et consister l’amélioration d’un produit existant ou en la simple importation d’une activité étrangère.

2ème étape : Envisager de s’associer

S’il ne s’agit pas d’une obligation, s’associer avant de se lancer peut paraître un choix juridicieux. Avoir un associé vous permet de peaufiner des détails et d’éviter de passer à côté d’éléments fondamentaux.

Un associé est un soutien intellectuel mais aussi financier. Il vous faut vous lier à une personne de confiance. Cela peut toutefois être à double tranchant et créer des conflits. De plus, s’associer ou non déterminera la forme juridique de votre société (EURL ou SASU si vous êtes seul vs SARL ou SAS à plusieurs associés).

3ème étape : Étudier le marché potentiel de l’activité par la réalisation d’un Business Plan et du Business Model

Il s’agit probablement de l’étape la plus importante avant de se lancer concrètement dans l’aventure. Elle est importante pour toutes les sociétés nouvellement créées mais aussi plus particulièrement pour les start-ups. C’est ce qui permet de différencier les start-ups à succès et les start-ups qui échouent.

Il vous faut alors réaliser un Business Plan minutieusement préparé pour séduire les investisseurs et montrer la solidité de votre projet. Pour réaliser un bon business plan, il faut commencer par une présentation générale du projet (l’équipe, le projet, le marché, le modèle économique, la concurrence sur le marché, etc.) mais aussi avoir un plan d’action rondement mené avec des prévisions financières, des objectifs à atteindre.

Enfin, le Business Model est tout aussi indispensable pour cibler la potentielle clientèle et déterminer la valeur ajoutée de son innovation. La plupart du temps, on peut passer par un modèle CANVAS, synthétique et simple d’utilisation. Ainsi, le Business Model CANVAS se présente sous forme de différentes cases constituées comme suit :

  • Les partenaires clés
  • Les activités et les ressources clés
  • La proposition de valeur
  • La relation avec les clients et les canaux de diffusion
  • La segmentation clients
  • La structure des coûts
  • Le flux des revenus

4ème étape : Trouver des financements

C’est aussi l’une des différences entre les start-up et les TPE/PME. La start-up va chercher à grandir vite et sereinement. Il y a donc une phase de prospection des investisseurs d’où l’importance de la préparation du Business Plan et Business Model pour parfaire l’opération séduction.

Par conséquent il y a deux canaux de financement : le financement interne et le financement externe.

Le financement interne correspond entre autres à l’autofinancement. Le fondateur de la start-up finance son entreprise avec ses propres ressources. Cela permet au fondateur de rester le seul maître de son projet. Toutefois, cela dépend des moyens nécessaires et certains fondateurs vont avoir recours à des canaux de financement externe.

Parmi les financements externes les plus réputés pour les start-ups, outre le prêt bancaire classique, on a les levées de fonds prévues pour soutenir des projets innovants, le crowdfunding qui est une récolte de fonds participative via les réseaux sociaux ou internet, ou encore des investisseurs par le biais des fonds d’investissements ou des Business Angels qui financent votre projet.

Enfin, intégrer un incubateur de start-up permet un accompagnement dans la bonne réalisation de votre projet.

5ème étape : Choisir sa forme de société, préparer les documents, et passer à l’immatriculation !

Une fois tout cela fait, vous devrez alors vous assurer de créer votre start-up et de l’immatriculer. Il faudra donc choisir entre les différentes formes de sociétés existantes. Si vous êtes un entrepreneur solo, choisir la SASU sera certainement le plus adapté : l'associé est protégé, la société peut se transformer aisément en SAS et cette forme rassure les agences bancaires. Si vous êtes plusieurs associés, vous pouvez opter pour la SAS ou encore la SARL. Une multitude d'autres formes juridiques existent et conviendra selon vos projets.

Une fois votre forme juridique choisie et vos statuts rédigés, il vous faudra vous enregistrer auprès du Registre du Commerce et des Sociétés, réaliser tous les documents juridiques nécessaires à cet enregistrement, et publier dans un journal d'annonces légales la constitution de votre société.

Il n’y aura plus qu’à attendre la validation par le greffe qui vous délivrera votre KBIS, ce qui officialise la naissance de votre start-up !

Vous souhaitez créer votre entreprise ?

Créez votre entreprise et déposez votre capital avec Qonto. Rejoignez les 40 000 entrepreneurs qui nous ont déjà fait confiance !

Déposer son capital