Le 22 mai 2019 par Qonto

Comptabilité d'une SASU, quelles obligations ?

Une société est soumise à l'obligation de tenir sa comptabilité et d'y faire figurer les différents détails financiers de son exercice. La société par actions simplifiée unipersonnelle ou SASU ne fait pas exception à cette règle.

Une société est soumise à l'obligation de tenir sa comptabilité et d'y faire figurer les différents détails financiers de son exercice. La société par actions simplifiée unipersonnelle ou SASU ne fait pas exception à cette règle. Des obligations existent également pour elle dans ce domaine, ce qui peut l'amener à avoir recours aux services d'un expert comptable pour une meilleure prise en charge de la comptabilité SASU.

Création d'une SASU

Comment créer une société ? La création d'une SASU est relativement simple mais répond néanmoins à un certain formalisme cette société étant soumise au droit des sociétés. Un dossier complet doit être constitué et déposé au centre de formalité des entreprises (CFE). Dans ce dossier, figureront, entre autres, les statuts de la SASU, les copies de l'avis de constitution de la SASU et du contrat de bail ou titre de propriété, ou encore l'attestation de dépôt de fonds. Des frais seront également à régler à l'endroit du greffe.

Bon à savoir : La SASU, tout comme l'EURL, étant une société commerciale, il est obligatoire d'effectuer un dépôt de capital pour créer une SASU. L'associé unique doit ouvrir un compte professionnel et y déposer le capital de la société via des apports (apport en numéraire ou en nature). Une fois cet apport constitué, il recevra un certificat de dépôt de fonds, document à fournir au CFE.

En fin de démarche, la SASU obtient son immatriculation : un code APE lié à l'activité de la SASU, un numéro SIREN ainsi qu'un numéro SIRET.

La SASU, devenue une entreprise conforme aux lois et réglementations en vigueur, devra alors s'acquitter d'autres formalités à la fin de son premier exercice. Il s'agira notamment de tenir des livres comptables, de déclarer le chiffre d'affaires sous forme de bilan comptable et de compte de résultat. Le président de la SASU peut à cet effet s'appuyer sur les services liés à son compte professionnel, en effet certains comptes en ligne permettent d'intégrer ses comptes à une application comptable. La gestion se fait donc intégralement en ligne. Ou alors, le président peut recourir aux services d'un expert-comptable SASU. Ce dernier étant à même de lui fournir non seulement une assistance comptable et fiscale, mais aussi une aide juridique.

La SASU a l'obligation d'une bonne tenue de comptabilité

Le statut juridique de la SASU ne l'exempte pas de ses obligations comptables. Au-delà de l'aspect fonctionnel, il y a une nécessité de transparence dans tout le travail qui se fait au sein de la société et cela, tout en facilitant également le calcul fiscal.

La SASU peut ainsi être considérée comme sur une entreprise commerçante, peu importe sa taille, devant assurer la régularité de sa comptabilité.

Plus précisément, la tenue des comptes aura les bénéfices suivants :

  • Permettre l'enregistrement comptable des opérations journalières de vente, d'achat, de mouvements de comptes bancaires ou de caisse, etc. ;
  • Permettre d'évaluer l'état du patrimoine ;
  • Permettre une facturation dans les normes ;
  • Permettre l'inventaire annuel des actifs et passifs du capital que l'on nommera également la clôture d'exercice obligatoire ;
  • Permettre de revaloriser l'ensemble du patrimoine de la société, qu'il soit physique ou financier ;
  • Permettre la conservation des pièces justifications et des documents comptables liés.

Pour un suivi facilité, la comptabilité SASU est faite sous la forme de multiples journaux retraçant la diversité des opérations en les classant par nature. On trouvera par exemple le journal des ventes ou encaissements, le journal des décaissements, celui des salaires, celui de la TVA, etc. La tenue de la comptabilité d'une SASU doit donc s'adapter à l'activité de la SASU et la décrire le mieux possible, tout en en simplifiant la lecture.

La SASU doit donc avoir une trace de son existence en tant que société, et pouvoir justifier le déroulement de son activité.

Dans certains cas, la SASU peut profiter d'un régime favorable et être soumise à une comptabilité de trésorerie (retraçant les encaissements et décaissements ainsi que les dettes et créances), donc une comptabilité SASU simplifiée, plutôt qu'une comptabilité d'engagement qui sera bien plus détaillée.

Bon à savoir : Pour profiter du régime comptable simplifié, le chiffre d'affaires annuel de la SASU doit être inférieur à 789 000€ pour les activité commerciales (ou 238 000€ pour les prestations de service). Les allègements comptables de ce régime sont les suivants : recours à une comptabilité de trésorerie, constatation des créances et dettes à la fin de l'exercice.

La SASU et ses livres comptables obligatoires

Il existe 3 catégories de livres comptables et 2 sont obligatoires pour tenir la comptabilité de sa SASU, quel que soit le professionnel chargé du suivi comptable.

Ces livres comptables obligatoires pour la SASU sont les suivants :

  • Le livre-journal qui enregistre toutes les opérations comptables au quotidien et de façon chronologique, suivant les indications du plan comptable ;
  • Le grand livre qui regroupe les opérations comptables sous forme de débit et de crédit.

Le livre comptable pouvant encore être tenu par la SASU est le livre d'inventaire. Sa tenue n'est plus obligatoire depuis le 1er janvier 2016. Ce livre aidait au rassemblement des chiffres des actifs et des passifs de la société.

livres comptables sasu

Obligation de fournir des comptes annuels

À la fin de chaque exercice, pouvant également correspondre avec la fin de l'année, l'établissement de comptes annuels devient une obligation pour la SASU. Ce formalisme doit être pris en charge par le président de la SASU pour un dépôt légal au niveau du greffe du tribunal de commerce. 

C'est ainsi que certaines sociétés peuvent décider d'effectuer leurs comptes annuels avec leurs propres ressources internes, tandis que d'autres préfèrent se faire aider par un expert comptable. L'établissement des états des comptes annuels est dans tous les cas obligatoire : il faut un bilan, un compte de résultat et une annexe légale.

Nécessité d'un bilan comptable

Le bilan comptable est une synthèse claire du patrimoine de la société au moment de la clôture d'exercice. Tout y est : trésorerie, dettes et créances (clients et fournisseurs), état du stock, valeur des immobilisations, capitaux propres, engagements sociaux et fiscaux, etc. À la lecture du bilan comptable, on peut savoir aisément ce que l'entreprise a actuellement en sa possession, ainsi que ce qu'elle doit à des tiers.

Établissement du compte de résultat

C'est dans le compte de résultat que sont indiquées les charges globales supportées par la SASU de même que les retombées de son activité, telle que son chiffre d'affaires. Les autres états à inclure dans le compte de résultats sont par exemple les frais généraux, les charges financières et celles du personnel, les dotations, les impôts et les taxes, les charges de production, etc. En somme, on y récapitule la création et la destruction de valeur sur l'ensemble de l'exercice.

Établissement d'une annexe légale

Les comptes annuels de la SASU ne peuvent pas parvenir au Tribunal du Commerce sans comporter une annexe légale. Celle-ci vise à apporter toutes les informations utiles pour compléter les deux premiers états que sont le bilan comptable et le compte de résultat. Cette annexe permet de mieux comprendre ce que les chiffres déjà proposés ne traduisent pas forcément.

Cependant, les SASU de très petite taille peuvent être exemptées de l'établissement d'une annexe légale. Cette dispense s'applique si le bilan comptable de la société ne dépasse pas les 350 000 euros, si l'entreprise ne compte pas plus de 10 salariés, ou encore si son chiffre d'affaires hors taxe n'excède pas 700 000 euros. Si l'un de ces 3 cas est vérifié, l'obligation de fournir une annexe légale est levée pour la SASU.

Il faut préciser que le principal objectif de l'obligation des comptes annuels est de mettre en lumière la régularité des mouvements survenus au sein de la société. Les données fournies doivent donc être véridiques, et la gestion comptable et administrative doit se montrer la plus transparente possible.

Faire soi-même sa comptabilité SASU

La tenue de la comptabilité SASU est obligatoire, mais peut bel et bien être faite soi-même. Il suffit que le dirigeant de la SASU ou que la personne à laquelle est confiée cette tâche au sein de la société sache effectuer des enregistrements comptables. Ceci, en prenant bien soin de conserver les pièces comptables justificatives, et en assurant une nette régularité du recensement des opérations.

La plupart des SASU assurant leur comptabilité avec leurs propres moyens se munissent de logiciels comptables ou se tournent vers des outils de comptabilité SASU en ligne. Certains comptes bancaires permettent de relier votre compte à votre application comptable.

Les avantages et inconvénients sont réels pour faire sa comptabilité SASU soi-même, car il faut rester rigoureux dans les enregistrements comptables tout en ayant l'avantage d'économiser sur le tarif de l'expert-comptable.

Aussi, à force de faire une mise à jour journalière des comptes de la SASU et de classer les pièces comptables, le dirigeant de SASU aura parfois une vue plus précise de la qualité de son administration.

Demander les services d'un expert-comptable SASU

Demander les services d'un expert comptable SASU n'est pas obligatoire pour une société par actions simplifiée unipersonnelle. Mais cela devient parfois une nécessité, notamment lorsque le président de SASU n'a pas les compétences pour effectuer des enregistrements comptables ou lorsqu'il souhaite effectuer un gain de temps évident. De plus, on ne saurait trouver mieux qu'un expert comptable SASU pour respecter le formalisme requis pour les comptes annuels. L'externalisation de la comptabilité SASU permet aussi de bénéficier de conseils juridiques ou d'être alerté sur des aspects comptables dont la société n'avait pas forcément conscience.

Avec un expert-comptable SASU, les erreurs sont réduites au maximum, voire même inexistantes. Après avoir payé le tarif de l'expert comptable, la SASU pourra se reposer sur ce dernier. Fiche de paie, impôts et charges sociales pourront être gérés ou produits par l'expert comptable sash, sans perdre le temps nécessaire au fonctionnement de l'entreprise.

S'appuyer sur un compte professionnel

Lorsque vous créez votre SASU, vous devez obligatoirement ouvrir un compte professionnel pour effectuer votre dépôt de capital. Ce compte est ouvert au nom de votre société. De nombreuses banques en ligne et néobanques proposent des comptes professionnels en ligne. L'ouverture, le changement de tarif ou encore la clôture, tout se fait en ligne.

Avec Qonto, vous pouvez non seulement ouvrir votre compte en ligne, déposer votre capital mais également profiter d'une intégration comptable. Qu'est-ce que cela signifie ? Cela veut dire que vous pouvez relier votre application comptable à votre compte professionnel. Gérez la comptabilité de votre SASU plus facilement grâce à votre compte en ligne !

Vous souhaitez simplifier votre comptabilité ?

Ouvre votre compte en ligne Qonto et profitez des nombreux services associés à votre compte professionnel.

Ouvrir un compte pro